Foire aux questions

FRAIS DE PORT

Et oui, aussi étonnant que ça paraisse, 10€ c’est ce que nous coûte l’expédition d’un colis ( frais de port La Poste 9€ + préparation du colis + emballages). Sur des bouteilles de sauces vendues 8€, vous comprenez bien que l’on ne puisse pas prendre ces frais à notre charge pour 1 ou 2 bouteilles achetées, sinon nous perdrions de l’argent….

C’est pourquoi nous en prenons la moitié en charge dès 3 bouteilles commandées et la totalité dès 5 bouteilles achetées. Ce n’est peut-être pas parfait, mais c’est la meilleure solution que nous avons trouvé pour le moment. C’est peut-être l’occasion de grouper des commandes avec des amis ou une idée cadeau pour votre collègue ou cousine préférée.

Nous aurions aussi pu mettre nos produits sur une grande marketplace américaine, que vous ayez l’impression de les commander “gratuitement” mais avec quels effets pour l’économie, le commerce de proximité, les conditions de travail etc…. Ce qui n’était pas tellement raccord avec notre démarche et on espère que vous nous comprendrez :)

 

ECHELLE DE SCOVILLE

L’échelle de Scoville est le % de dilution du piment avec de l’eau jusqu’à obtenir une sensation  neutre. Elle fait donc appel au palais et reste sujette au sensations humaines donc subjectives.

Partant de ce principe nous avons choisi de créer notre échelle de o à 12 afin que ca soit plus simple a comprendre que des chiffres en dizaines ou centaines milliers voir millions . Notre échelle reprend celle de beaufort…du calme plat à la tempête.

 

LES PIMENTS

Historiquement, le piment est apparu il y a près de 9000 ans en Amérique Centrale et du Sud. Il n’est apparu en Europe que dans les années 1490, rapporté par Christophe Colomb et les grands explorateurs.

Nous utilisons diverses variétés de piments (Habanero, Serenade, Picaro, Naga Jolokia, Carolina Reaper etc…) cultivés en France ! La variété piment français n’existe pas en tant que telle.

Ils sont cultivés en plein champ, en agriculture raisonnée, sans traitement chimique et récoltés à la main et à pleine maturité, entre juillet et octobre.

Nous payons donc nos piments un prix plus élevé que dans beaucoup de pays du reste du Monde, où la main d’oeuvre parfois illégale ou exploitée n’est pas rémunérée décemment et où les conditions de travail sont pas ou peu humaines.

Nous avons fait le choix d’un circuit-court, garantissant et promouvant une économie locale et durable, un savoir-faire maraicher français, des piments cultivés à moins de 500km de notre atelier, une main d’oeuvre rémunérée le juste prix pour un travail difficile, un impact écologique et carbone très bas.

On ne se rend pas forcément compte de tout cela lorsqu’on achète une bouteille de sauce dans un rayon